Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

43 articles avec journee d'action interprofessionnelle

600 MANIFESTANTS CGT AUJOURD'HUI DANS LES RUES D'ANGERS:

Publié le par CGT DU MAINE ET LOIRE

 

A l'appel de la CGT, quelques

 

600 personnes ont défilé,

 

ce jeudi 6 février,

 

dans les rues du centre-ville d'Angers.


 

6-fevrier-2014-manifestation-CGT-Angers 4896


Cliquez sur la photo pour visionner l'album photos de la manifestation.

 

 

Intervention de Pascal BOUVIER,

secrétaire de l’Union Départementale

CGT du Maine et Loire.

 

Action interprofessionnelle du 6 février 2014

 

 

Sans surprise, le président de la République a confirmé les annonces faites, lors de sa conférence de presse du 14 janvier : un cadeau supplémentaire au patronat de 30 milliards d’euros avec le transfert du financement de la politique familiale des entreprises vers le budget de l’Etat. Ce qui porte à 230 milliards les aides accordées aux entreprises. C’est une attaque de grande ampleur contre la protection sociale qui remet en cause le pacte républicain, les moyens du service public et notre modèle social issu du Conseil National de la Résistance.

 

Répondant aux vœux du MEDEF, le président de la République accentue les choix qui ont pourtant fait la preuve de leur nocivité. Le recul de la part des salaires dans la valeur ajoutée des entreprises et les exonérations massives de cotisations sociales n’ont pas permis de créer des emplois, ni empêché l’installation d’un chômage massif. Ces politiques ont incité les entreprises à s’opposer à la hausse des salaires et à recruter de plus en plus au niveau du smic. Il marque une étape supplémentaire dans ses choix, désormais clairement assumés de favoriser les marges des entreprises et les dividendes des actionnaires.

 

De plus, il annonce de nouvelles économies se traduisant par une baisse de la dépense publique de l’ordre de 50 milliards d’euros d’ici 2017.

 

De son côté, la CGT exige des objectifs contraignants en matière d’emplois, de salaires, de réduction de la précarité, d’investissements et de relocalisation. Ces objectifs doivent être définis dans un cadre interprofessionnel clair et s’appuyer sur de nouveaux droits pour les salariés. Aussi, il faut impérativement une réévaluation du SMIC et la revalorisation du point d’indice des fonctionnaires. L’augmentation des qualifications et des salaires est incontournable pour relancer l’économie et financer la protection sociale.

 

D’autant que la parution des chiffres du chômage du mois de décembre 2013 constitue un marqueur de l’échec de la politique du gouvernement. Car, non seulement, la courbe du nombre de demandeurs d’emplois en fin d’année 2013 ne s’est pas inversée comme le candidat Hollande l’avait promis, mais elle est repartie à la hausse.

 

La mise en œuvre législative de l’accord sur la sécurisation de l’emploi, la contraction des dépenses publiques, le refus de favoriser la consommation par l’augmentation du pouvoir d’achat des salaires et pensions ou encore le cadeau de 20 milliards d’euros fait aux entreprises et aux actionnaires au travers du Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi, financé par la hausse de la TVA au 1er janvier 2014 n’ont fait qu’empirer la situation des salariés actifs, retraités et des privés d’emploi. Voilà, maintenant le pacte de responsabilité…

 

Dans ce contexte où les plans sociaux se multiplient, où de plus en plus de salariés se retrouvent exclus du travail, où les inégalités se creusent, où la pauvreté progresse, le Gouvernement et le Patronat vont toujours plus loin et veulent encore plus.

 

Pour ses derniers, ils s’affranchissent des 230 milliards sans contrôle des aides publiques. Un demandeur d’emploi a l’obligation, lui, de justifier qu’il est bien en recherche d’emploi. De son côté, pour le patronat a aucune contrainte liée aux aides publiques.

 

Justement, publiquement, La CGT demande la mise en place d’une commission qui analyse combien coute le « coût du capital » d’autant qu’à longueur de journée, on nous rabâche que le « coût du travail » est à l’origine de tous les maux.

 

Au contraire, ce qui bride l’activité économique et provoque le chômage, c’est le coût exorbitant du capital. Ils veulent encore l’alourdir pour les salariés. Nous avons besoin d’augmentations générales des salaires. C’est socialement juste et dynamisant pour l’activité économique.

 

Aussi, dans le prolongement du vote de la réforme des retraites en fin d’année 2013 et de la décision sous pression du patronat d’ouvrir, sans délai, ni négociations préalables, les magasins de bricolage le dimanche, le Président de la République s’est engagé à accélérer, au nom de la sacro-sainte compétitivité, la baisse du coût du travail pour les entreprises, la baisse des dépenses publiques, la déréglementation et la transformation du modèle fiscal et social français.

 

Sans intervention massive des salariés en 2014, la météo économique et sociale risque donc fort de se dégrader encore plus pour les salariés.

L’élévation du rapport de forces et la capacité des salariés à imposer d’autres choix passent par l’action ainsi que par le renforcement de la CGT. Elle réaffirme la nécessité absolue et la pertinence d’agir massivement partout, dans les entreprises, les établissements et les services.

 

La journée d’aujourd’hui se traduisant par des manifestations partout en France est le résultat d’actions sur les lieux de travail. Le nombre de manifestants est un des éléments pour évaluer le niveau de mobilisation. Mais ce qui est tout aussi important, ce sont les salariés mobilisés ce 6 février devant et dans les entreprises à l’appel de la CGT, sans participer aux manifestations. Je pense aux syndicats CGT de l’Agglo d’Angers et de la ville d’Angers sur l’emploi en intersyndicale avec la CFDT et Sud. Je pense aussi aux syndicats CGT de la métallurgie du Saumurois d’Electropoly et Altia qui ont décidé de rester sur le site industriel pour rencontrer les salariés.

 

Pour continuer à agir de façon coordonnée, l’Union Départementale CGT de Maine-et-Loire invite les salariés à se mobiliser par tous les types d’actions pour s’occuper des affaires qui les concernent pour l’emploi, les salaires, les conditions de travail et la protection sociale.

 

Continuons à populariser notre campagne sur le coût du capital.

 

Angers, le 6 février 2014

 

Mise à jour jeudi 6 février 2014.

Partager cet article

Repost 0

JOURNEE NATIONALE D'ACTION: JEUDI 6 FEVRIER 2014:

Publié le par CGT DU MAINE ET LOIRE

 

JOURNEE NATIONALE D'ACTION,

 

JEUDI 6 FEVRIER 2014.

 

 

Les motifs d’insatisfaction et les raisons d’exprimer notre mécontentement ne manquent pas. Nul besoin de catalogue pour illustrer les réalités de nos conditions de vie et de travail dégradées. La peur de perdre son emploi et l’angoisse de l’endettement figurent en tête des préoccupations des salariés en cette fin d’année 2013… Les richesses créées par notre travail doivent prioritairement servir à la réponse aux besoins sociaux, à la création d’emplois de qualité, à la revalorisation du SMIC, à la hausse des salaires pour vivre mieux et permettre une relance de la consommation des ménages et permettre ainsi une relance de la croissance.

Et c’est possible !

 

Diviser par deux les dividendes des actionnaires libérerait 120 milliards d’euros pour les investissements productifs, permettrait de revaloriser le SMIC et le point d’indice dans les fonctions publiques. Cela créerait de l’emploi et garantirait le financement de la Sécurité sociale.

 

En ouvrant le débat sur le « coût du capital » pour répartir autrement la richesse produite, la CGT veut rétablir la vérité. Elle veut démontrer que ce qui coûte ce n’est pas le travail, c’est le capital. Aujourd’hui, en moyenne un salarié du privé travaille 45 jours par an pour payer leurs dividendes aux actionnaires.

 

La campagne sur le « coût du travail » orchestrée par le Medef ne vise qu’à culpabiliser les salariés et à permettre à une minorité d’accaparer les richesses produites par notre travail.

 

Pour changer de logique de développement, pour changer la donne, nous le savons, le monde du travail doit s’organiser se rassembler , s’unir et agir…

 

C’est pourquoi la CGT propose, dans l’unité la plus large, de porter ensemble nos exigences en matière de salaires, d’emplois, de conditions de travail, de protection sociale, de service public, le 6 février 2014. Sur les lieux de travail, agissons pour porter nos revendications et retrouvons nous nombreux pour manifester tous ensemble.

 

Pour être plus forts, se défendre, gagner des droits, prenez toute votre place dans la CGT en vous syndiquant.


 

JEUDI 6 FEVRIER 2014,

 

ANGERS 10H30,

 

PLACE DU RALLIEMENT

 

 

Mise à jour jeudi 16 janvier 2014.

Partager cet article

Repost 0

JOURNEE DU 10 SEPTEMBRE 2013: DETERMINES ET MOBILISES !

Publié le par CGT DU MAINE ET LOIRE

La mobilisation de 370000  salariés dans près de 200 rassemblements et manifestations, ce jour, démontre que les salariés et une majorité de la population de notre pays refusent une capitulation face aux exigences des marchés financiers qui veulent affaiblir, puis détruire notre système de retraite par répartition. La mobilisation d’aujourd’hui vient confirmer les sondages d’opinion de ces derniers jours pour exiger une autre réforme. Elle contredit l’échec annoncé par les défenseurs de cette réforme.

Les salariés ne se résignent pas à la baisse des pensions et à l’allongement de la durée de cotisations.

Après des cadeaux au Patronat de 20 milliards d’euros sous forme de « crédit d’impôts emploi compétitivité » (CICE), de loi, dite de sécurisation de l’emploi qui sécurise les offensives patronales contre les droits et les salaires des salariés, une cinquième réforme des retraites en vingt ans s’inscrit dans la logique de l’allongement de durée de cotisations comme unique réponse à apporter.

Même si des propositions ont été prises en compte, comme la validation des années d’apprentissage et la création d’un dispositif prenant en compte la pénibilité, le projet de loi qui sera présenté le 18 septembre prochain au Conseil des ministres, doit être réécrit. Il demeure un projet injuste et économiquement inefficace.

Les milliers de grévistes et de manifestants ont affirmé que d’autres solutions sont possibles pour l’avenir. Augmenter les salaires, revoir les exonérations de cotisations sociales patronales et développer l’emploi… sont autant d’exigences à gagner pour financer notre système de retraite et de protection sociale.

La CGT va créer toutes les conditions avec les autres organisations syndicales et de jeunesse pour élargir la mobilisation dans les prochains jours.

D’ores et déjà, elle appelle les jeunes salariés à se mobiliser avec les organisations de jeunesse le 18 septembre 2013, jour du Conseil des ministres.

 

Montreuil, le 10 septembre 2013

 

Et pour le Maine & Loire:

 

2200 à Angers 

 300 à Cholet

160 à Saumur

70 à Segré


10-septembre-2013 4389

 

Mise à jour mardi 10 septembre 2013.

Partager cet article

Repost 0

JOURNEE DU 9 AVRIL: DETERMINES ET MOBILISES !

Publié le par CGT DU MAINE ET LOIRE

 

Quelques 120 000 salariés sont descendus dans la rue, dans de nombreuses villes, à l’appel de la CGT, de FO, la FSU et Solidaires.

 

Ils étaient:

700 à Angers,

150 à Cholet,

80 à Saumur,

40 à Segré.

 

 

9-avril-2013-Manifestation-Angers-contre-ANI-du-11-copie-3

 

 

 

Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT, appelle à poursuivre cette mobilisation et rendez-vous est donné pour une grande manifestation le 1er Mai.

 

Mise à jour mercredi 10 avril 2013.

Partager cet article

Repost 0

LE 9 AVRIL TOUS DANS L'ACTION !!!

Publié le par CGT DU MAINE ET LOIRE

POUR LE RETRAIT DU PROJET DE LOI QUI FACILITE LA FLEXIBILITÉ ET LES LICENCIEMENTS !
 

 

RASSEMBLEMENTS ET MANIFESTATIONS MARDI 9 AVRIL:

 

Angers: 10H30 place Leclerc,

Cholet: 10H30 place Travot,

Saumur: 10H30 place de la mairie,

Segré: 11H00 place de la République.


Appel commun 9 avril 2013

 

Mise à jour lundi 8 avril 2013.

Partager cet article

Repost 0

LES EXIGENCES DU MEDEF NE DOIVENT PAS FAIRE LA LOI ! LE 9 AVRIL, TOUS DANS L'ACTION !

Publié le par CGT DU MAINE ET LOIRE

 

L’accord du 11 janvier 2013 sur la flexibilisation du marché du travail ne doit pas être transposé dans la loi.

 

-> Imposons nos exigences revendicatives en termes d’emploi, salaire, de protection sociale accessible pour tous.

 

-> Amplifions, rassemblons le plus large possible pour participer à la journée d’actions du 9 avril 2013, dans les suites du 5 mars.

 

Notre force de mobilisation ne tient qu’à nous.

 

Le 9 avril, tous dans l’action par la grève et présence dans les différentes manifestations sur notre département.

 

TRACT 9 AVRIL 2013 page1

 

Angers: 10H30 place Leclerc.

Cholet: 10H30 place Travot.

Saumur 10H30 place de la mairie.

Segré: 11H00 place de la République.

 

Mise à jour jeudi 4 avril 2013.

Partager cet article

Repost 0

MANIFESTATION CONTRE L'ANI PLUS DE 1500 ANGEVINS DANS LES RUES:

Publié le par CGT DU MAINE ET LOIRE

 

 

1200 à Angers

 

200 à Cholet

 

120 à Saumur

 

60 à Segré

 

 

Plus de 1500 Angevins ont répondu  à l'appel de la

Cgt, Fo, Fsu, Solidaires et l'Unef et  manifestés contre l'ANI (Accord National Interprofessionnel) signé le 11 janvier par les syndicats de salariés minoritaires que sont la Cfdt, la Cftc et la Cfe-Cgc et les syndicats patronaux Medef, Cgpme et Upa.

 

5-mars-2013 2772

Cliquez sur la photo pour visionner

l'album photos de l'Union Départementale Cgt.

 

Mise à jour mardi 5 mars 2013.

Partager cet article

Repost 0

Tous dans l'action le 5 mars pour l'emploi. Non à l'accord de régression sociale du 11 janvier !

Publié le par CGT DU MAINE ET LOIRE

 

Tous dans l'action
 

le 5 mars pour l'emploi
 

Non à l'accord de

 

régression sociale

 

du 11 janvier !


Manifestations à :
 

ANGERS : 10 h 30 place Leclerc
 

CHOLET : 10 h 30 place Travot
 

SAUMUR : 10 h 30 place de la Mairie
 

SEGRE : 11 h 00 place de la République

 

Tous dans l'action le 5 mars 2013

Cliquez pour lire le tract Cgt

 

 

Proposition de communiqué commun 20 fevrier 2013

Cliquez sur l'image pour récupérer le

Communiqué Commun du Maine & Loire

Cgt - Fo - Fsu - Solidaires - Unef

 

 

banderole intersyndicale 2 

 

Mise à jour jeudi 28 février 2012.

Partager cet article

Repost 0

9 OCTOBRE 2012:

Publié le par CGT DU MAINE ET LOIRE

Voici le tract confédéral afin de préparer la journée de manifestations du 9 octobre 2012.

 

Pour rappel : des cars sont organisés par l’Union Départementale Cgt au départ de la Place de la Rochefoucauld à Angers en direction de RENNES.

 

Heure de départ : 11 h. précise.


Retour entre 19 et 20 h. à la Rochefoucauld.

 

Prix de la place : 11 euros.

 

Inscrivez-vous auprès de l’UD au 02 41 25 36 15

 

tract 9 octobre 2012

Partager cet article

Repost 0

SOMMETS SUR L'EMPLOI DU 18 JANVIER 2012. LA CGT PREND SES RESPONSABILITES:

Publié le par CGT DU MAINE ET LOIRE

 

La CGT prend ses responsabilités

 

L'intervention des salariés sous toutes les formes est indispensable !

Dans la suite des plans d'austérité supportés à 80 % par les salariés, c'est toujours le modèle social qui est la cible du gouvernement :

• TVA anti-sociale,

• baisse des salaires,

• flexibilité,

• moins de services publics,

• moins de protection sociale,

• explosion du chômage.

 

La CGT réaffirme que les salariés n'ont pas à payer une crise dont ils ne sont en rien responsables alors que dans le même temps, les bénéfices des entreprises du CAC 40 ainsi que les dividendes versés aux actionnaires sont en hausse.

 

Il n'y a pas de fatalité. Pour la CGT, la relance économique ne sera possible que par l'augmentation des salaires et des emplois stables dans le privé et le public.

 

La CGT prend ses responsabilités comme partout en Europe où les syndicats organisent la mobilisation des salariés pour construire une Europe sociale et solidaire, à l'opposé des compromis des chefs d'État à Bruxelles qui favorisent les replis nationalistes, la division et l'exclusion.

 

Face au chantage sur les droits sociaux, la CGT appelle les salariés à faire du 18 janvier une journée d'action interprofessionnelle en se mobilisant sous la forme de pétition, rassemblements, manifesta­tions, grèves décidées dans les entre­prises pour se faire entendre du patronat et du gouvernement.

 

Mercredi 18 janvier 2012 Manifestations : 10 h 30

Angers - place Imbach

Cholet - place Travot

Saumur - place de la Mairie

 

 

TRACT 18 janvier 2012 page1 

Veuillez cliquer sur l'image

pour récupérer le tract de 4 pages

au format PDF.

 

Mise à jour lundi 16 janvier 2012.

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 > >>