GRECE : qui a peur de la démocratie ? Depuis plusieurs mois, une «

Publié le par La CGT DU MAINE ET LOIRE

GRECE : qui a peur de la démocratie ? Depuis plusieurs mois, une « négociation » est engagée entre le Gouvernement grec et les Institutions européennes pour trouver une issue à cette crise. C’est un véritable diktat que proposent MERKEL, HOLLANDE et LAGARDE. Pour eux, une seule solution : la soumission aux exigences des banques ! En référer au peuple, quoi de plus normal ! C’est ce que propose le Premier ministre grec en organisant un référendum le 5 juillet prochain. Pourtant, une nouvelle fois, cet acte de démocratie est contesté. Au mieux, ce serait au conseil européen de choisir la question qu’il faut poser aux grecs. La CGT condamne ce chantage et apporte une nouvelle fois son soutien au peuple et aux salariés grecs. En Grèce comme en France, nous revendiquons une véritable démocratie sociale et politique qui donne la parole aux salariés dans les entreprises, aux citoyens dans leur pays. C’est pourquoi, la CGT appelle les salariés à participer massivement au rassemblement organisé à ANGERS, place du Ralliement le 3 juillet 2015 à 18 heures. Odile COQUEREAU, Membre du Bureau de l’UD CGT 49